Points à vérifier pour un immeuble de rapport

  1. Quel est l’âge de la toiture, du dernier remaniement ou nettoyage, l’état de la cheminée s’il y en a une et des chéneaux ? (en cas de doute, faites venir un spécialiste)

  2. Quel est l’état de la charpente ? (en cas de doute, faites venir un spécialiste)

  3. Quel est l’état des murs/façades ? (Si traces blanches, il peut y avoir des fuites de gouttières ou chéneaux. Fissures ? Peintures ? La mairie peut imposer de repeindre la façade.)

  4. Y-a-t-il des mérules, champignons ou termites ? (vérifier les caves. En cas de doute, faites venir un spécialiste)

  5. Humidité apparente ?

  6. Etat des fondations ?

  7. L’immeuble est divisé légalement ? S’il y a plusieurs lots sur le relevé de propriété c’est le cas.

  8. S’il y a eu une division sauvage, il n’y a qu’un seul lot. Si cela date de moins de 10 ans, la mairie peut encore vous attaquer (ajout parking, respect PLU, remettre en l’état, pénalité journalière, etc…). Si cela date de plus de 10 ans, il n’y a plus de problème. Il est à noter que mettre des décompteurs est interdit. Vous n’avez pas le droit de revendre de l’électricité. Il faudra mettre un forfait de charges dans ce cas.

  9. Pour vérifier la légalité d’un IDR divisé, vous pouvez regarder le nombre de compteurs (si c’est égale au nombre de lots, pas de problèmes), si les locataires payent tous une taxe d’habitation (demander une photocopie et si oui c’est ok mais il faudra revendre sous un seul lot) et obtenir un relevé de propriété auprès des impôts ou obtenir une matrice cadastrale qui est un document gratuit (si un seul lot, vous achetez une maison et non un immeuble).

Laisser un commentaire