Quelle garantie prendre pour un prêt immobilier ?

  1. Classiquement, les banques préfèrent les sociétés de caution comme  la garantie crédit logement qui est la plus utilisée/proposée. En cas de défaut, la banque récupère l’argent auprès de l’organisme qui s’est engagé à payer à la place de l’organisme.

  2. Le cautionnement est moins coûteux et plus souple qu’une hypothèque. Et le risque de recouvrement est délégué à l’organisme de cautionnement.

  3. Si un organisme de cautionnement vous a déjà refusé un crédit par une banque, il ne sert à rien d’aller dans une autre banque avec le même organisme de cautionnement. Il faut changer d’organisme de cautionnement.

  4. Outre le crédit logement, il existe d’autres organismes de cautionnement comme SOCAMI, CAMCA, CMH, la SACCEF, la CASDEN (fonctionnaires), la GMPA (militaires), etc…

  5. Au moment de la revente du bien ou à la fin du remboursement du prêt, une partie de la somme versée pour la garantie est restituée à l’emprunteur. C’est pourquoi de plus en plus d’acquéreurs se tournent vers la caution.

  6. Par contre quand on investit en masse, le crédit logement ne va plus vous suivre. L’hypothèque (ou le privilège de prêteur de deniers) devient alors une bonne solution pour continuer à développer votre parc immobilier. En cas de défaut, la banque récupère les sommes dues sur la vente du logement financé à l’aide du crédit.

  7. A la différence de l’hypothèque classique, le PPD ne peut servir qu’à garantir des biens déjà construits. Le PPD ne peut donc pas servir de garantie pour le financement d’une maison que vous allez faire construire, ni d’un appartement que vous achetez sur plan.

Laisser un commentaire